Deux nouveaux masters pour l’année 2015-16

Afin de continuer à ajuster la formation des étudiants aux réalités diverses des enjeux professionnels, le département des Sciences de l’information et de la communication de l’Université libre de Bruxelles adapte et spécialise son offre de formation pour la rentrée 2015. L’ancien Master en Information et Communication cède la place, dès la rentrée prochaine, à deux nouveaux masters : un Master en Journalisme et un Master en Communication.

Ces deux masters proposent un approfondissement des connaissances théoriques et méthologiques en communication et en journalisme, une initiation aux grands enjeux de la société, une pratique approfondie de l’anglais ainsi qu’un choix entre des finalités permettant d’acquérir des compétences spécifiques. Leurs programmes proposent un équilibre entre une formation aux fondements théoriques, un regard critique sur les médias et les métiers de la communication et un important volet d’apprentissage des pratiques professionnelles les plus actuelles.

Des spécificités

À côté de la finalité Approfondie, qui destine les étudiants au doctorat ou à une carrière dans la recherche, les masters proposent des spécialisations particulières.

Le Master en Journalisme, aussi nommé Ecole universitaire de journalisme de Bruxelles, propose deux finalités spécifiques : Journalisme de récit et journalisme d’enquête et Journalisme, politique et société en Belgique.

Journalisme de récit et journalisme d’enquête propose un approfondissement des modes de narration et de journalisme d’immersion dans les situations sociales. Cette finalité est également spécialisée dans l’apprentissage des techniques d’investigation journalistiques. Elle permet aux étudiants d’analyser les discours politiques et médiatiques, de parfaire ces compétences en analyse des données et d’approfondir les méthodes de visualisation et de mise en scène des informations. Des cours d’ethnographie, de journalisme littéraire, d’histoire du film documentaire se conjuguent avec un processus de création éditoriale menant à une production journalistique à la fin du Master.

Journalisme, politique et société en Belgique propose deux options. La première porte sur l’Espace public belge et insiste sur la formation au Néerlandais, sur les connaissances juridiques de l’actualité politique et administrative belge. La seconde option est proposée en partenariat avec la VUB afin de permettre aux étudiants, déjà habiles avec la langue, de parfaire leurs connaissances, et de tenter des expériences journalistiques en Néerlandais. Un processus de création éditoriale bilingue clôt la formation.

De son côté, le Master en Communication propose également deux autres finalités en Communication Corporate et Marketing et en Communication politique et lobbying.

La finalité Communication corporate développe les connaissances et compétences nécessaires pour entreprendre une carrière de haut niveau dans la communication des entreprises et des institutions, tant sous l’angle de la communication marketing, de la communication corporate, interne et événementielle.

La finalité Communication politique et lobbying propose deux options. La première porte sur la politique européenne. La seconde, politique internationale, est organisée en partenariat avec l’Université de Montréal autour du domaine de la Communication politique. Les étudiants ont l’opportunité de se rendre un quadrimestre dans l’université québécoise.

Des atouts

De nombreuses activités sont encadrées par des enseignants et des assistants qui sont, par ailleurs, et à titre principal, des professionnels du plus haut niveau dans leur domaine.

En outre, une attention particulière est apportée à la modernisation permanente des équipements et infrastructures (dont les studios de télévision et de radio) et à l’ensemble des outils techniques afin de garantir aux étudiants des conditions d’apprentissage parfaitement conformes aux réalités professionnelles présentes et à venir.

Des stages en entreprise ou dans des institutions spécialisées permettent un contact approfondi avec la réalité de terrain et les milieux professionnels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *