Les 5 dates marquantes en faveur du droit des femmes

10-11-2016   Décodage
Ce Lundi 7 Novembre, de nombreuses femmes ont arrêté leur travail le temps d’un instant pour protester contre les inégalités salariales. En moyenne, une personne de sexe féminin est payée 15 % de moins qu’un homme pour le même poste.

Le fossé est encore important entre les deux sexes. Pourtant, le mouvement féministe obtient de plus en plus de soutien dans le milieu politique.

D’où démarre-t-il ? Quelles ont été les dates importantes liées au droit des femmes ? Focus sur ces avancées

29 Avril 1945 : Les femmes françaises votent pour la première fois.

Un siècle après l’adoption du suffrage universel masculin, les femmes obtiennent le droit de vote en Octobre 1944. Elles pourront voter pour la première fois le 29 avril 1945, quelques jours avant la fin de la seconde guerre mondiale. Pour la première fois de l’histoire française, le suffrage universel prend tout son sens.

capture-decran-2015-04-24-a-10-49-06

9 Mai 1960  : La commercialisation de la pilule.

15 ans plus tard a lieu une autre avancée importante. La pilule contraceptive, inventée quatre ans plus tôt par le docteur Grégory Pincus, est désormais commercialisée aux USA. C’est seulement en 1967 que l’état américain acceptera la loi du député Lucien Neuwirth et légalisera la contraception. La France quant à elle, avait lancé en 1920 une propagande pour repeupler le pays ravagé par la guerre et interdit toute forme d’idées anticonceptionnelle.

13 Juillet 1965  : La femme est libre de travailler

La France promulgue la loi permettant à la femme de travailler sans l’accord de son mari. Cette loi autorise également les épouses à gérer leurs biens librement. Elles peuvent désormais ouvrir un compte à leur nom, même contre l’avis de leur mari.

Ça peut paraître fou et pourtant, la femme avait besoin de l’accord de son mari pour travailler. L’homme occupe encore la place dominante dans le ménage, tandis que la place de la femme est considérée comme au foyer.

L’incapacité de la femme mariée, citée dans le Code civil de 1804, assurait une place dominante de l’homme sur son épouse. Une place qui commence à changer au cœur des trente glorieuses

5 Avril 1971 : Publication du manifeste des 343

Les 343 « salopes » publient, dans le journal ‘Nouvel Observateur’ une pétition portant 343 signatures de femmes. Celles-ci déclarent avoir eu recours à l’avortement au cours de leur vie. Risqué car l’IVG était, à l’époque sévèrement puni par la loi.

Leur but ? faire changer la législation qui interdit à l’époque l’avortement. Elles réclament le droit d’accéder à la contraception de manière libre.

Ce manifeste provoque un gros scandale dans l’hexagone car il concerne de nombreuses personnalités de l’époque. Simone de Beauvoir, Françoise Sagan, Jeanne Moreau, Catherine Deneuve …toutes ont signé ce manifeste…

Simone Veil, ministre de la Santé de Valéry Giscard d’Estaing fait voter son texte autorisant l’avortement en France avec l’appoint des voix de gauche, après un débat houleux. La loi est votée à titre provisoire en 1975 pour une période de 5 ans. Elle sera reconduite définitivement fin 1979.

6 Juin 2000 : Loi sur la parité en France

Le terme parité s’applique désormais au domaine politique. L’accès aux mandats électoraux devra concerner autant les hommes que les femmes. Cette loi s’applique aux élections municipales, régionales, sénatoriales et européennes.

La loi fait suite à l’instauration d’un observatoire de la parité, crée en 1995 et créé afin d’étudier les inégalités entre hommes et femmes dans le milieu politique.

Antoine Pontrandolfi & Mehdi  Toukabri

Ecole Universitaire de Journalisme de Bruxelles - ULB © 2020