Raphaël, baptisé et engagé

24-11-2016   Magazine
Raphaël est délégué social-parrainage au cercle de polytechnique de l’Université Libre de Bruxelles (ULB). Ce poste lui donne l’opportunité de préparer une fois par mois un Repair Café. Rencontre avec cet étudiant plein d’idées.

Il a 18 ans et plein de projets dans la tête. Depuis avril, Raphaël s’occupe du Repair Café de l’ULB.

Mais un Repair Café c’est quoi ? Il s’agit d’une rencontre pour réparer son écran de smartphone, son manteau, etc. Le but est de ne pas jeter sous prétexte que ce soit abimé, ce que nous faisons au quotidien. C’est un événement convivial et écologique. Eviter le gaspillage et l’obsolescence programmée sont les mots d’ordre.

 

L’ULB pour lancer ses projets

« Ce que j’aime bien à l’ULB, c’est qu’on peut faire plein d’activités et donc entreprendre ses propres projets. On peut aller à l’atelier cinéma, être dans un cercle folklorique ou encore faire un stage à l’étranger avec l’AIESEC. C’est pour cette raison que j’aime organiser ces Repair Café. J’aime avoir des projets », raconte Raphaël.

La 9ème édition du Repair Café de l’ULB lui a demandé deux heures de travail. Il faut réserver la salle, installer les tables et trouver des bénévoles. L’événement se tenait au Campouce avant. Cette fois-ci, l’endroit choisi est le Point Culture, la médiathèque de l’ULB. Réparer les objets du quotidien, tous ensemble, autour de films, de jeux vidéo et de musique est, selon lui, encore plus convivial que dans un réfectoire. « On sent la culture autour de nous  », soutient-il.

« L’ambiance est chouette »

Raphaël est baptisé au cercle polytechnique (CP) de l’ULB. Il a essayé une première année en polytechnique et a finalement opté pour droit. Un programme qui l’intéresse davantage. Mais le voilà engagé au sein du CP.

« L’ambiance m’a plu tout de suite. J’ai donc postulé pour être délégué et social-parrainage m’a paru fait pour moi  », s’enthousiasme l’étudiant.

Les bénévoles de Repair Café ULB sont principalement des riverains qui se sont investis. Raphaël confie qu’ « il est très difficile de trouver de nouveaux étudiants qui veulent participer au projet mais le fait qu’il y ait de tous les âges à la rencontre est très enrichissant. L’ambiance est aussi super chouette  ».

Trouvez un Repair Café près de chez vous.

Ecole Universitaire de Journalisme de Bruxelles - ULB © 2020