Pasquale Nardone : Raccourcis ratés sur un herbicide controversé

22-12-2016   Magazine

Pasquale Nardone, physicien à l’ULB, était l’invité de l’émission «  les curieux du matin  » ce lundi sur la Première. Il s’exprimait sur la problématique du glyphosate, pesticide le plus utilisé au monde. Il remettait notamment en cause le caractère cancérigène de cette molécule et manquait de précision dans ses propos.

Pasquale Nardone s’est exprimé autour de la polémique sur le glyphosate. Il en a notamment minimisé la dangerosité et a donné des chiffres erronés sur son utilisation.

« Les rapports de la Commission européenne ou de l’Institut fédéral allemand pour l’étude du risque de différents produits en 2013 ne donne pas de pas de témoignage convaincant d’apparition de cancer dû à ce produit. Même chose pour l’Organisation mondiale de la santé et l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture en 2016  »

PAS TOUT À FAIT VRAI

Plusieurs organismes ont publié des rapports sur le glyphosate. Pour Muriel de Pauw, militante de Greenpeace Belgium, « trois de ces organismes ont fait des rapports réellement influents« . Le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), agence indépendante créée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), en fait partie. Il classe en 2015 ce produit dans la catégorie « probablement cancérigène « .
Une autre agence indépendante, l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) dénote et considère comme peu probable la nocivité du produit. Cependant, selon Muriel de Pauw, « elle attend un avis complémentaire de l’agence européen des produits chimiques pour réactualiser son rapport« . Finalement, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), qui est « constituée d’anciens scientifiques qui ont travaillé pour l’industrie des désherbants » selon Muriel De Pauw, a rendu un rapport similaire.
La situation reste contrastée, les avis divergent et aucun rapport actuel ne permet d’établir concrètement le caractère cancérigène du glyphosate.

«  C’est un désherbant, les agriculteurs en utilisent en moyenne à peu près 80 000 tonnes par an »

FAUX

Pasquale Nardone minimise très nettement la consommation du glyphosate. Ce pesticide est utilisé dans plus de 750 produits commercialisés, le plus connu étant le Roundup vendu par Monsanto. L’Union Européenne ne publie pas de chiffre sur l’utilisation d’un pesticide donné, ce qui rend difficile l’évaluation de la quantité de glyphosate utilisé ne serait-ce que sur le territoire européen. Il apparait cependant que le glyphosate est le pesticide le plus utilisé au monde, il représente 25 % des ventes mondiales. Aujourd’hui, près de 800 000 tonnes seraient utilisées chaque année dans le monde. Le CIRC a compilé les données de la consommation mondiale.

Consommation mondiale glyphosate
Create line charts
Crédit photo : capture d’écran de l’émission « les curieux du matin »

Luca Bellucci
Vianney Menu

Ecole Universitaire de Journalisme de Bruxelles - ULB © 2020