Le marché bio des tanneurs redonne du plaisir à être consommateur.

20-10-2016   Magazine

Consommer de manière responsable est un véritable effort pour beaucoup. Ils ne pensent pas avoir les moyens ou le temps.
Cependant beaucoup d’initiatives naissent pour permettre cette consommation alternative. Le marché bio des tanneurs en est une illustration, il se situe en plein coeur de Bruxelles et est ouvert du mardi au dimanche.

tanneurs-8

Des producteurs locaux et un prix juste

C’est la société Terrabio qui a créé ce marché.
« Le but est de proposer des produits au maximum locaux, de producteurs biologiques. » nous renseigne la gérante, Elsa Pluquet.
Terrabio s’engage à ne pas demander aux producteurs de baisser leurs prix, le revenu doit être juste.
La société cherche aussi à réduire sa marge de profit pour assurer des prix bas pour le consommateur.

Des partenaires et collaborateurs cohérents

L’un des principaux partenaires de Terrabio est la société Interbio.
Interbio est gérée par André Lefèvre un producteur de fruits et légumes bio lui-même.
« Interbio est un outil de commercialisation pour la production locale qui rassemble une vingtaine de producteurs. Le producteur doit être certifié Bio.
Il apporte sa production et fixe ses prix, ensuite contextualisés en fonction d’autres groupements de producteurs belges. » Explique-t-il.
Le producteur ne doit pas payer pour en bénéficier, le revenu qui lui est assuré se veut alors équitable.
Cependant tous les produits ne sont pas locaux, même si ils restent bio.
Ils viennent alors de Sicile par l’intermédiaire de la coopérative Mandala Organics Grower. Ainsi il est possible de continuer à manger des agrumes, du raisin ou des tomates lorsque la saison est dépassée à Bruxelles.

Des produits simples, de tous les jours, accessibles

« Nous proposons quelques produits transformés comme de la viande, du pain ou du fromage. Mais nous nous concentrons sur des produits de la consommation de tous les jours. On ne vend pas de produits trop spécifiques qui seraient chers et utilisés par une marge réduite de la population. » Explique Elsa Pluquet.
Le marché se veut accessible à tous et par ses prix réduits, veut conquérir ceux aux revenus plus faibles.

Un engagement alimentaire au-delà du simple marché bio

Terrabio s’associe à des ASBL qui traitent des problèmes de l’alimentation.
Notamment l’ASBL 123, créée en 2007, qui a mit en place la récupération alimentaire systématique et organise des tables d’hôtes.
Elle se bat pour une alimentation durable, Terrabio lui permet de récupérer ses invendus, évitant qu’ils deviennent de simples déchets.

Le marché des tanneurs se veut accessible à tous et cohérent dans son engagement pour une nourriture responsable et durable.
C’est un endroit facilement accessible, convivial, qui propose des produits frais et sain à des prix raisonnable.
Une alternative efficace aux supermarchés moins soucieux de la qualité de leurs produits et de leur impact écologique.

Ecole Universitaire de Journalisme de Bruxelles - ULB © 2020