Les rouges au pouvoir chez les Mauves

15-03-2017   Datajournalisme

Crédit photo : Morgane Vanwelde

Anderlecht est une commune située au sud-ouest de la Région bruxelloise et limitrophe de la commune flamande de Dilbeek. Le bourgmestre socialiste, Eric Tomas, et le Conseil communal veillent quotidiennement à assurer le bon fonctionnement de cette 8e commune la plus peuplée de Belgique. Nous avons analysé trois caractéristiques des membres qui composent ce Conseil.

Le Conseil communal d’Anderlecht est majoritairement représenté par le PS (27,7 %). Cette majorité correspond à la couleur politique du bourgmestre, Eric Tomas. Le second parti dominant est le MR (23,4 %). Enfin, spécificité dans cette commune bruxelloise, les partis Vlaams Belang et Islam sont tous deux représentés par un élu chacun.

C’était l’un des grands changements en région bruxelloise au lendemain des élections en 2012 : la commune d’Anderlecht héritait d’un nouveau bourgmestre. Gaëtan Van Goidsenhoven (MR) laissait son fauteuil mayoral au socialiste Eric Tomas. Le Vlaams Belang, quant à lui, passait de trois à un siège. C’était aussi une des surprises à Anderlecht : la liste Islam, sur laquelle se présentait un seul candidat décrochait un siège.

A lire également : Anderlecht : les opposés s’acceptent.

Changement de bourgmestre donc mais pas de majorité. La Liste du Bourgmestre continue malgré tout à diriger la commune avec la formation PS-s.p.a.-cdH.

Représentation politique du Conseil Communal d’Anderlecht

La parité n’existe ni au Conseil ni au Collège communal d’Anderlecht. C’est le Collège qui se rapproche le plus de cette parité puisque sur ses 11 membres, cinq femmes y siègent. Au Conseil, le résultat est bien moins glorieux, seulement 14 femmes sont présentes contre 23 hommes.

A partir des prochaines élections communales, la parité sera un impératif. Le 2 mars 2012, le parlement bruxellois a débattu d’une proposition d’ordonnance imposant l’égalité hommes-femmes dans la Région de Bruxelles-Capitale. Malgré un vote intervenu il y a déjà cinq ans, son application sera effective dans quelques mois. L’objectif de cette législation bruxelloise est d’obtenir une représentation aussi équilibrée que possible entre hommes et femmes dans les conseils des 19 communes. Les femmes y sont actuellement représentées à hauteur de 40 %. Les co-signataires de cette ordonnance ne désespèrent pas d’obtenir un jour la même règle dans l’assemblée régionale où les femmes représentent actuellement 44 % des élus. Il faudra espérer plus de mobilisation et de volonté des élus puisque cela nécessite un vote au parlement fédéral.

Représentation des élus du Conseil Communal d’Anderlecht selon leur sexe

La commune d’Anderlecht a connu un net rajeunissement de sa population ces dix dernières années. En 2015, plus d’un quart de la population est en effet âgée de moins de 18 ans (soit une proportion supérieure à la moyenne régionale). Anderlecht fait partie des communes qui contribuent largement à la croissance démographique régionale. La commune compte de nombreux jeunes enfants et le nombre de naissances a fortement augmenté ces dix dernières années.

Au Conseil communal, les jeunes sont bien représentés, avec six élus de moins de 40 ans, et plus de 16 élus entre 40 et 49 ans. Les élus de plus de 60 ans sont quand à eux au nombre de neuf. Ce qui montre une nette représentation des jeunes chez les élus locaux.

A lire également : Les jeunes s’engagent à Anderlecht.

Représentation des élus du Conseil Communal d’Anderlecht selon leur âge

Maureen HORLAIT, Éléonore LOISEL, Ophélie MAILLOT, et Aurélie VANWELDE.

Ecole Universitaire de Journalisme de Bruxelles - ULB © 2020