Ce site présente les productions des étudiant.es du Master en Journalisme de l'ULB

Newsletter 2022-2023

Publiée le 24-04-2023

Vous trouverez dans ce post toutes les recommandations reçues en 2022-2023

Compartment C, Car 293, Edward Hopper (1938)

À écouter

Ce podcast documentaire de la RTBF co-réalisé par une ancienne étudiante du Master Journalisme (Jeanne Savignat, en compagnie de Matt Graves) décortique avec détails et suspens la violente série de meurtres qui a secoué la Belgique de 1982 à 1985. Suspens car les auteur·rices de ces tueries n’ont jamais été arrêté·es (!). Huit épisodes de 30 minutes à dévorer d’urgence, tant pour la qualité sonore que pour le fond des propos qui nous donnent à chaque fois l’envie d’écouter l’épisode suivant. – Lise Ménalque

Moment intime, poétique, politique et féministe avec ce podcast de France Culture sur l’activiste américaine Audre Lorde, produit par Charlotte Bienaimé et réalisé par Annabelle Brouar. Cette production est tissée avec beaucoup de délicatesse et de tendresse; où l’on en sort avec l’envie express de faire la révolution par les mots. – Lise Ménalque

Pionnière du journalisme d’investigation, Ida B. Wells a reçu le prestigieux prix Pulitzer en 2020 (à titre posthume). En français, vous pouvez notamment lire Les horreurs du Sud, son travail sur les lynchages aux Etats-Unis. Comme le souligne très bien France Culture, elle « fit du journalisme une arme d’émancipation politique » et son travail continue d’ouvrir « une voie pour imaginer un journalisme à la fois factuel et moteur de progrès politique et social ». – Gabrielle Ramain
“Au-delà des violences les plus graves, physiques et sexuelles, à quels types de violences invisibles, acceptées, voire encouragées, les enfants sont-ils exposés ? Pourquoi ces violences participent-elles de la domination adulte ? Comment ces réflexions s’articulent-elles avec les questions féministes ?” (Source : Arte)
  • Le podcast Ma grand mère est accro aux Sims (Diane Sprimont pour Arte Radio) : vous y entendrez Josiane, 78 ans, parler de son rapport à la vieillesse et de la vie de ses sims.
Toute l’équipe du master vous invite à aller écouter (et voter 😉 ) pour l’enquête sonore de Nicolas Perrin (diplômé 2022 du master en journalisme) « Les mots justes, représentativité et reconnaissance des victimes d’inceste« , sélectionnée pour le Prix du Public au Bruxelles Podcast Festival.
« Mettez-vous à leur place. Vous vivez ou avez vécu l’inceste. Vous allez, comme dans 70% des cas, mettre plus de dix ans à révéler les faits. Et quand vous trouverez le courage que cela requiert de briser le silence, personne ne vous entendra. Vos proches ne vous croiront pas. S’ils vous croient, ils vous diront sûrement de vous taire. Vous vous tournerez alors vers des professionnels, qui ne sauront pas quoi faire. Votre psychologue vous dira peut-être « c’est un complexe d’Œdipe ou le syndrome de la séduction ». On vous diagnostiquera peut-être une maladie mentale telle que la bipolarité ou la dépression, sans jamais poser la question des violences sexuelles. Malgré tout ça, vous porterez quand même plainte, et vous aurez 70% de chance de voir votre dossier classé sans suite. C’est ça la réalité que la société impose aux victimes d’inceste. Pourquoi ? » (Source)
Philippe Delchambre vous propose d’écouter une discussion (2015) sur le métier de reporter de guerre entre Colette Braeckman, Jean-Paul Marthoz, Josy Dubié, Jean-Jacques Jespers, et animée par Martine Cornil.
« Il n’y a ni doute ni débat sur le caractère misogyne de ce terme qui fait, parfois même sourire en ramenant, comme un automatisme, la parole de l’autre à son utérus (dont c’est l’étymologie). Mais pourquoi alors son usage continue de disqualifier aussi efficacement si l’hystérie n’est qu’une fiction ? Pourquoi continue-t-il d’hanter nos représentations, nos imaginaires et nos jugements ?
L’hystérie est une longue histoire de vapeurs et d’écrans de fumée mais aussi une affaire de langage. Elle est un mystère qui traverse les âges, qui se fraie un chemin depuis l’Antiquité pour se maintenir aujourd’hui encore dans les cours de médecine, dans les expertises judiciaires, dans les diagnostics (confondus avec l’endométriose, la fibromyalgie ou l’épilepsie), dans les grilles psychanalytiques, dans les couloirs des hôpitaux psychiatriques… malgré sa disparition du DSM (le manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux) en 1968. » (Source : France Culture)

« On chuchote quelque chose à notre oreille dans la pénombre, il faut éteindre les lumières, ne pas faire de bruit. Surtout ne pas se faire repérer. Monter dans un train, ne pas être sûr de la destination, descendre à la gare de triage, éviter les faisceaux de lumière et les patrouilles, monter dans un autre wagon… et attendre. Rejoignez le voyage des chiens de la route, passagers clandestins sans destination, dans leur errance collective. La prise de son et le montage font de la production une véritable capsule de voyage immersive. Installez vous confortablement et de préférence avec un bon casque audio, le train démarre. »

Nahida (MA2) vous recommande « LE SHORT« , une émission podcast diffusée sur la RTS, la Radio Télévision Suisse et sur Whatsapp, intéressante autant sur le fond et la forme. Cela fait plus de deux ans qu’elle suit ce programme qui se concentre sur les nouvelles suisses, mais également informations européennes et internationales. “Un shoot d’info de 3 minutes pour être sûr de ne rien louper. » (Disponible sur Spotify)

Gaël Turine vous suggère d’écouter Urgence écologique : les journalistes sont-ils à la hauteur ? (Déclic – RTBF)
« Face à l’urgence climatique, environnementale, face à la destruction de la biodiversité… les journalistes sont-ils trop timorés ou trop militants ? Si les rapports successifs du GIEC ont imposé le Climat comme un thème d’actualité incontournable pour les rédactions, le journalisme est-il pour autant à la hauteur de la multiplicité des défis que charrie la crise écologique actuelle ? Dans cet épisode vous retrouverez Anne-Sophie Novel, cheville ouvrière d’une charte journalistique sur ces enjeux, Gilles Toussaint, journaliste « planète » à La Libre Belgique et Olivier Sartenaer professeur de Philosophie des Sciences à l’Unamur. Avec lui on questionne aussi la notion de « vérité scientifique » de « faits scientifiquement établis ». » (Source : RTBF)
  • Si vous ne l’avez pas déjà fait, Gabrielle Ramain vous invite à vous mettre dans les oreilles la série Ex-ologie, une vie de célibataire (Les Pieds Sur Terre, France Culture) (disponible sur Spotify)
« On y suit la journaliste Adila Bennedjaï-Zou et sa quête pour comprendre comment elle se retrouve célibataire à cinquante ans. Elle décide de se lancer dans l’archéologie de ses relations passées et va à la rencontre de ses exs, pour les questionner sur leur relation et leur rupture. C’est à la fois drôle et mélancolique, et puis c’est assez rare d’entendre en longueur des femmes de cinquante ans parler d’amour ! »
Pierre (MA2) vous recommande le podcast de pensée critique Méta de Choc
« Dans chaque épisode, Elisabeth Feytit s’entretient avec un·e invité·e sur une croyance particulière qu’il ou elle a renié ou sur laquelle il ou elle est expert·e. Le dernier épisode sur la psychanalyse est éloquent. Ceux sur l’anthroposophie et les témoins de Jéhovah donnent la parole à des anciens adeptes de ces sectes. Enfin l’épisode « Reiki, Tantra et emprise mentale » est à mon avis un pur chef-d’œuvre très inspirant. »

« On retrouve dans cet épisode l’artiste et intellectuelle afro-américaine Tricia Hersey, fondatrice du Nap Ministry (Ministère de la Sieste). Elle défend le repos comme forme de résistance au capitalisme et de réparations pour les descendant·e·s d’esclaves. Dans cet épisode elle énumère les moyens concrets de se reposer même quand cela paraît impossible et nous invite à changer notre regard sur la place du repos dans la société et dans nos vies. »

David Domingo vous recommande le podcast Désenchantées (RTBF),binge-écouté en une semaine à peine :

« Désenchantées » est un podcast d’investigation de huit épisodes. En octobre 2021, Audrey Vanbrabant et Marine Guiet, deux journalistes indépendantes, découvrent l’affaire #BalanceTonBar. En quelques heures seulement, des dizaines de témoignages abondent sur les réseaux sociaux. Tous racontent une histoire similaire, celle de femmes ayant été droguées et agressées sexuellement lors de soirées festives. Les médias ont plusieurs fois traité l’affaire Balance ton Bar, mais les investigations sur le suivi de ces victimes de violences sexuelles sont, à ce jour, inexistantes.

Pendant un an, les deux journalistes ont enquêté sur l’accueil des victimes de violences sexuelles en Belgique. Du CPVS au palais de justice, en passant par les commissariats et les cabinets de psychologues : quel parcours pour les victimes de viol et d’agressions sexuelles ? En Belgique, quelles sont les failles de ce système d’accueil ? Qu’est-ce qui pourrait être repensé, amélioré, complètement revu ? Au travers des témoignages de trois survivantes de violences sexuelles, Marine Guiet (diplômée du master en journalisme de l’ULB) et Audrey Vanbrabant révèlent les manquements d’un système aux nombreux dysfonctionnements.
Le podcast Réparations (Paradiso), réalisé par les journalistes Iris Ouedraogo et Adélie Pojzman-Pontay et dont voici le pitch :
« Réparations. Ce slogan, on l’entend de plus en plus à travers le monde. Dans des manifestations Black Lives Matter après la mort de George Floyd, dans les rassemblements en soutien à Adama Traoré. Le passé colonial et esclavagiste de l’occident continue de faire mal. Est-ce que les réparations de l’esclavage seraient la solution ? Nous avons eu envie d’explorer cette utopie en se focalisant sur la situation de deux anciennes colonies françaises : la Guadeloupe et la Martinique. A travers un procès historique, celui d’une cinquantaine de descendants d’esclaves qui ont assigné l’Etat français en justice à Fort-de-France. » (Spotify)
Ce podcast en 7 épisodes vous fait remonter le fil de l’histoire de l’esclavage colonial français, mais il vous montre surtout que l’idée des réparations n’est pas si farfelue : d’abord car l’esclavage continue d’avoir de lourdes conséquences, ensuite car cette demande pour des réparations existe depuis plusieurs siècles. C’est autant un podcast d’investigation et de reportage qu’un podcast d’histoire. Les épisodes 1 et 2 sont disponibles gratuitement sur toutes les plateformes de podcasts et la suite arrive la semaine prochaine !

À lire

Cet article de Vogue (en anglais) sur les héroïnes de comédies romantiques qui exercent le glamoureux métier de journaliste.

Faut-il être blanc et bourgeois pour être journaliste ? publié par la rubrique Inside de la RTBF. L’occasion de se plonger dans le travail d’Hanan Harrouch, diplômée 2019 du master en journalisme, qui a rédigé le mémoire intitulé « Journalisme audiovisuel belge francophone : minorités visibles, discriminations invisibles », récompensé par le CSA.

Cet article (Fast Company) qui décortique la stratégie du New York Times Kids, un supplément mensuel envoyé avec la version papier du journal. Le résumé en français de l’article est à retrouver dans ce thread.

S’il vous est arrivé de vous demander comment détecter une image générée par une IA, Laurence Dierickx vous recommande ce papier de l’AFP Factuel.

Laurence Dierickx vous suggère de jeter un oeil aux astuces du GIJN pour savoir comment parler de data à la radio.

Cet entretien avec Delphine Papin (Le Fin Mot, RTBF), géographe et cheffe du service infographie du Monde, où elle parle de la Russie mais aussi du rôle des cartes en journalisme. – Gaël Turine

Si vous n’avez rien suivi au Story Killers, il n’est pas trop tard, vous pouvez jeter un oeil à cette enquête du Soir.

Si vous avez un peu de temps devant vous, cette enquête de Médor sur les accidents du travail (en PJ également) est un grand travail de recherche et d’écriture. Elle souligne à quel point les accidents du travail, loin d’être fortuits comme le laisse faussement penser le terme d’accident, « frappent avec une impitoyable régularité certains secteurs, certaines couches de la population ».

La reco data de Laurence Dierkickx est le tableau de bord « Climat » d’Heidi News.

Sondages et enquêtes : peut-on parler de l’opinion « des Belges » en interrogeant seulement 1000 personnes ? (RTBF) – Laurence Dierickx

Comprendre l’IA et ses enjeux : un cours en ligne qui démystifie tout cela (et ne nécessite aucune connaissance en programmation)- Laurence Dierickx

Une belle mise en récit du Washington Post pour comprendre comment fonctionne la génération d’images avec les technologies de l’IA. Ceci illustre la tendance des textes plus courts en ligne, y compris dans les longs formats, mais aussi les interactions et la complémentarité image/texte.- Laurence Dierickx

Flourish : la review de l’année avec quelques belles dataviz réalisées avec l’outil et aussi une mise à jour de ses nombreuses possibilités en matière de création visuelle.- Laurence Dierickx

Laurence Dierickx vous propose ce post qui reprend plusieurs réflexions sur ce que sont les datas et ce à quoi elles peuvent servir.

Alexia Vidalenche vous propose de vous plonger dans cet article scientifique de Nicolas Kaciaf et Paul Le Derff sur le devenir des enquêtes de Mediapart et du Canard enchaîné.
Comment expliquer que certaines enquêtes journalistiques « marchent », c’est-à-dire circulent dans l’espace médiatique et donnent naissance à des scandales durables, alors que d’autres ne sortent pas des colonnes des journaux à l’origine des révélations ? Cet article présente la démarche et les premiers résultats d’une enquête en cours qui vise à objectiver la « carrière médiatique » des révélations de deux journaux français, Le Canard enchaîné et Mediapart, publiées entre 2012 et 2016.
Le journaliste est-il soumis à la présomption de l’innocence ? Que sont les limites du journaliste au niveau de la loi et au niveau de la déontologie journalistique ? Réponse avec cet article.
Le sujet est connu, discuté depuis plusieurs années, mais ce papier est une bonne illustration de la manière dont on peut décliner un même sujet et trouver une nouvelle manière de l’incarner, ici en se penchant sur un groupe d’amis touchés par l’épidémie d’opioïdes. Si vous avez envie de vous prêter à l’exercice de la comparaison, vous pouvez en profiter pour regarder la série Dopesick et le livre qui a inspiré la série, écrit par la journaliste Beth Macy. L’occasion d’observer comment cette thématique est traitée du reportage en passant par la fiction, du papier web à la mini-série.
Laurence Dierickx vous propose de reposer quelques bases de maths : 4 Tips for Avoiding Math Errors When Reporting (GIJN) ainsi qu’un rappel essentiel sur la différence entre corrélation et causalité, et quelques exemples si vous êtes encore un peu dans le brouillard.
Ce papier du GIJN Interpreting Data: Tips to Make Sure You Know How to Read the Numbers, une lecture indispensable ! – Laurence Dierickx
Côté data, Laurence Dierickx vous recommande les coulisses d’une enquête de Politico sur Bill Gates et l’influence de ses partenaires.
Laurence Dierickx vous propose d’aller jeter un œil aux 10 projets data sélectionnés par le Global Investigative Journalism Network.
Talia (MA1) vous suggère de lire cette interview de l’artiste Janine Antoni

« L’interview commence à dater, mais j’ai trouvé le travail de Janine Antoni très touchant, surtout son lien avec le buste en savon qu’elle a créé. J’adore la description de sa relation avec l’objet, vu comme une relation amour/haine avec son corps et son image, à laquelle (probablement) tout le monde peut s’identifier.

Toute son exposition est très « meaningful » (la traduction en français ne rend pas hommage au mot anglais), tout a un sens, tout est relié, notamment avec la corde qu’elle a nouée, qui représente en quelque sorte un cordon ombilical. »
Alexia Vidalenche vous recommande cet article de Laure Beaulieu, « Tensions entre deux conceptions du journalisme lors de la publication d’une tribune antiféministe en 2018 », Les enjeux de l’information et de la communication, n° 23/1, dossier 2022, p. 41-52 (l’article est en pièce-jointe!).
Une tribune antiféministe a été publiée dans Le Monde le 9 janvier 2018 (disponible gratuitement sur Europresse via Cible+). Très clivante, cette publication a fortement mis en question le positionnement de chaque journaliste par rapport à la norme professionnelle de l’objectivité. Faut-il « donner la parole à tout le monde » ?  La rédaction a-t-elle eu « raison de publier cet article qui va à l’encontre des “valeurs” défendues par le journal ? » Quelles normes et pratiques journalistiques ont rendu possible cette publication que certain.es considèrent comme violente ? Laure Beaulieu a mené 32 entretiens semi-directifs avec des journalistes du Monde pour comprendre ce qui s’est joué.
Gabrielle Ramain vous recommande le long format du Monde Golden Moustache : vie et mort d’une fabrique de talents.
« Golden Moustache est un (feu) studio de production de vidéos courtes de fiction, principalement diffusées sur Youtube. Avec Studio Bagel, Golden Moustache a contribué à faire émerger des youtubeurs et youtubeuses qui font aujourd’hui des millions de vues. Mais le collectif a également façonné ce à quoi ressemble une partie de Youtube tel qu’on le connaît aujourd’hui et toute une manière de faire de la fiction en ligne.
Ce long format du Monde ne contient pas de révélations particulières, on y apprend aucun scoop ni d’info fracassante, en revanche c’est une des premières fois que le journal fait un format web aussi décalé et ambitieux et rien que pour ça, ça vaut le détour ! »

À regarder

  • Le (court) documentaire You’ll be happier (Daniel Lambroso pour le New Yorker) : vous y découvrirez le (très touchant) portrait de Jennifer, qui entreprend un BBL ou brasilian butt lift (une procédure de chirurgie esthétique)
  • La Traversée. L’histoire de l’expédition Nanok (2023, 90 min) par Xavier Ziomek et Viviane De Lavelaye.- Alexia Vidalenche

Deux Bruxellois partent pour 5 mois d’une expédition inédite au Groenland en ski, kayak de mer et escalade, pour récolter des données environnementales pour trois centres de recherche belges. En intégralité sur Auvio : https://auvio.rtbf.be/media/la-traversee-3007485

Ce mini-doc de Vice sur Caroline Calloway. Peu connue en Europe, Caroline Calloway est une influenceuse américaine, principalement célèbre pour avoir escroqué plusieurs fois ses abonnés, d’abord en organisant des événements qui n’ont jamais eu lieu ou n’étaient clairement pas à la hauteur du prix payé (pensez Fyre Festival mais avec des couronnes de fleurs) et en faisant pré-commander un livre…finalement jamais écrit. Ce (court) documentaire s’intéresse à sa vie actuelle, loin des réseaux sociaux, solitaire, en Floride. Si le personnage vous fascine, vous pouvez également vous plonger cet essai publié en 2019 (The Cut) par son ancienne meilleure amie dans lequel elle ravonte avoir été sa prête plume pendant des années. – Gabrielle Ramain

Daily Science, un pure player de vulgarisation de la recherche scientifique « made in Belgium », leur avait consacré un article pour meiux comprendre les enjeux de leur mission.
Gaël Turine vous recommande le documentaire La petite fille au napalm Qu’est devenue cette survivante de la guerre du Vietnam ? (RTBF-Auvio) : « Au-delà de l’histoire de cette photo, se posent aussi des questions éthiques et journalistiques : que peut-on filmer ? Que doit-on montrer ? » (extrait de la présentation du documentaire).
« Une chouette petite vidéo de France Culture qui essaye de répondre à cette question : où est passée la couleur ? Nos voitures sont blanches, grises, noires, les murs des maisons sont neutres, nos vêtements sont sombres… Bien loin est l’époque des chambres à thème de couleur dans nos maisons. Enfin bref, si jamais vous vous êtes posé la question, la vidéo explique pourquoi et c’est très intéressant ! »
« Une longue discussion détendue, presque entre amis, qui jette un regard global sur les médias rap francophones. Mehdi Maïzi réunit autour de lui trois fondateurs de médias majeurs du milieu. Pour toutes les personnes qui s’intéressent de près ou de loin au journalisme rap -ou au journalisme musical- c’est l’occasion d’en apprendre plus sur son fonctionnement. »
« Un documentaire de Bouchra Azzouz qui revient sur l’histoire coloniale franco-algérienne. 4 femmes issues de l’immigration algérienne nous livrent leur histoire. Entre travail de mémoire et actions militantes, ce film désinvisibilise ces « oubliées ». J’ai apprécié ce documentaire car il revient sur des femmes qui ont vécu une histoire différente mais qui la content avec la même ferveur. »
« Un improbable voyage en train de neuf femmes humoristes. Il dépeint le portrait de cette nouvelle génération de stand-uppeuses et comédiennes qui revdendique leur légétimité à monter sur scène, à faire des blagues et à être féministe à leur manière. »
Laurence Dierickx vous propose un très beau travail photo sur le coût de la guerre en Ukraine (New Yorker).
  • Alexandre (MA2) vous suggère The Playlist (Netflix) une série en 6 épisodes qui retrace la naissance de Spotify dans le monde de l’industrie musicale et les bons et mauvais moments que l’entreprise a dû affronter avant d’être LA référence. Un bel exemple de fiction très documentée.

« J’ai beaucoup aimé le format court de la série, le fait que chaque épisode se centre sur l’avis personnel des différents membres fondateurs et que cela soulève une véritable problématique de l’époque : comment révolutionner le monde de la musique gratuite tout en rémunérant de manière décente les artistes présents sur la plateforme. »

  • Si vous avez 20 minutes devant vous et que vous voulez vous détendre, Gabrielle Ramain vous propose de vous plonger dans les interviews Hot Ones (Youtube).
Le principe : des célébrités qui mangent des ailes de poulet ultra piquantes tout en étant interviewées le plus sérieusement du monde. D’abord, c’est très drôle. Ensuite, le format renouvelle totalement l’interview classique des célébrités (chanteurs-euses, acteurs-trices, réalisateurs-trices…), un genre habituellement difficile à manier : les artistes sont en promotion, en tant que journaliste il faut essayer de trouver une info nouvelle avec un temps imparti très court. Ici, les interviews sont toujours très fouillées et alternent des segments récurrents et des questions inédites, c’est une belle démonstration. Si vous ne savez pas par où commencer, voici une sélection personnelle : LizzoDaniel KaluuyaKristen Stewart.
  • Clovis (MA2) vous propose de regarder le documentaire (FranceTV Sport) Fifa : le système Blatter (disponible sur Youtube). Voici le pitch :
« Enquête exclusive sur les affaires qui ont déstabilisé la Fifa diffusée dans Stade 2 du dimanche 14 février. De Trinidad & Tobago à Zurich, en passant par Brasilia, ce reportage dresse le bilan alarmant de la gouvernance du football mondial. Comment une institution telle que la Fifa a-t-elle pu se transformer en un système mêlant dangereusement lobbying et corruption ? Nicolas Geay, grand reporter à la Rédaction des Sports de France Télévisions, a recueilli les témoignages d’anciens membres de la FIFA, d’hommes d’affaires, d’avocats, d’anciens responsables de comités de candidature pour l’obtention de la Coupe du Monde, ou encore d’anciens footballeurs, pour analyser le « système Blatter », Président de la FIFA depuis 1998. » (Source : FranceTV Sport)
  • Talia (MA1) propose aux amateurs-trices de true crime de regarder Into The Deep : The Submarine Murder Case (Netflix), documentaire sur le meurtre de la journaliste Kim Wall en 2017, dans le sous-marin fabriqué par Peter Madsen au Danemark. (TW violence)

« J’ai toujours été fan de documentaires True Crime, mais celui-ci donne vraiment des frissons dans le dos. Kim Wall était une journaliste suédoise, qui a rencontré Peter Madsen et son équipe. Elle monte à bord du sous-marin Nautilus le 10 août 2017, et c’est la dernière fois qu’elle est vue en vie. S’en suivent tous les mensonges de Peter Madsen, qui revient seul de l’expédition. Ce documentaire c’est l’histoire d’un psychopathe, menteur compulsif, qui cache très bien son jeu, et en tant que femme, ça fait toujours peur à voir. »

Toute l’équipe du master vous recommande l’émission Twitch « D’office », créées et animées par plusieurs étudiant-e-s de MA2 (vous pouvez aussi les suivre sur instagram ici).

Le mini-documentaire Toutes Musclées d’Arte (4 x 15min) :
« Pour les femmes, longtemps interdites de pratiquer le sport, ou à certaines conditions, c’est une incontestable conquête, arrachée de haute lutte à un monde jalousement défendu par les hommes. Mais les armées de femmes rivées aux abdos-fessiers comme les innombrables restreintes qui encadrent encore le sport de haut niveau féminin jettent une lumière crue sur une réalité complexe. » (Arte)

À noter

-> Strong character(s).

-> There’s a beginning, middle and an end to the story.
-> There is a clear conflict in the story.
-> Something about the story is surprising.
-> There are stakes — someone has something to lose or gain. Doesn’t have to be life or death, but people want to keep listening to find out how things turn out.
-> There’s a takeaway (a big idea!) for the listener.
-> You’re personally excited about the story.
Cette newsletter américaine mensuelle publie chaque mois l’interview d’un-e professionel-le de la radio, des offres de stages et a pour but d’aider les étudiant-e-s à se lancer dans le monde professionnel. Le numéro du mois d’octobre propose une série de conseils sur ‘comment trouver un premier job ?’ après la fin de vos études. Vous pouvez lire le numéro en entier ou seulement la liste de conseils reprise dans ce document !
Le blog Pitch Clinic (qui n’est plus actif) tenu par une des rédactrices en chef du Guardian dans lequel elle analyse et note des ‘pitchs’ proposés par des pigistes.

S’abonner

David Domingo vous recommande #Règle30 de Numérama, une newsletter qui parle de femmes et de numérique : « Biais algorithmiques, mèmes, sextech, (prétendue) neutralité des plateformes, cyberharcèlement, pop culture, menstrutech… ».
Anne-Laure (MA2) vous conseille Bulletin, un condensé, publié chaque lundi, d’infos joyeuses et quelques hors-série (dont un sur l’amour).
Gabrielle Ramain vous propose de jeter un oeil à Starting Out (éditions antérieures – inscription), une newsletter à destination de jeunes journalistes qui souhaiteraient s’orienter vers le podcast, la radio, la production… On y retrouve des conseils de carrière, des interviews de professionnel-le-s du son, des liens vers des formations gratuites, des réflexions sur la manière de se lancer dans le journalisme et bien sûr plein de recommandations de podcasts.
Enfin, toute l’équipe vous conseille l’habituel et très connue newsletter du NiemanLab qui reprend chaque semaines les grands débats qui traversent la profession, les enjeux actuels et futurs et qui s’adressent autant aux journalistes qu’aux chercheurs-euses en journalisme.

Explorer

Tatiana (MA1) « Voici un média innovant et rafraichissant : derrière chaque projet journalistique se cache une équipe jeune et passionnée. Ils scrutent la toile et arpentent les rues de Bruxelles pour dégoter un sujet audacieux, une œuvre marquante ou concocter une playlist amenant réflexion et danses de salon. L’équipe de Parresia choisit toujours une thématique résonne pour au moins l’un·e d’entre nous. Comprendre et expérimenter pour mieux raconter et donner la « parole de vérité », le « dire vrai ».

Ce média, que j’ai découvert il y a peu, est un savant mélange entre des thématiques sociétales de fond et le côté catchy et multimédia du web. Leur dernière édition autour du procès des attentats de Bruxelles se concentre des angles alternatifs comme « la justice peut-elle nous venger » ou « quels sont les chemins qui mènent à la radicalisation ». »


Sélection de films et séries (newsletter des vacances d’hiver)

Séries

The Journalist

« Afin d’étouffer un scandale politico-financier impliquant le Premier ministre et la première dame, le gouvernement nippon use de méthodes frauduleuses. Falsification d’archives, chantage, harcèlement de fonctionnaires… jusqu’au drame : le suicide de l’un d’entre eux. Anna Matsuda (Ryoko Yonekura), journaliste pugnace et acharnée pour le Toto Newspaper, guidée par sa soif de vérité et habitée par une histoire familiale dramatique, se bat contre le gouvernement et l’opinion publique afin que cette affaire éclate au grand jour. » (Télérama)

The morning show

L’épisode 1 commence au lendemain du licenciement pour « comportements innappropriés » du présentateur vedette d’une matinale d’infos. La suite de la saison nous plonge dans le quotidien de cette rédaction nationale : ses égos, ses abus de pouvoir, ses amitiés. Rien que la présence de reese witherspoon devrait être un argument suffisant pour vous pousser à la regarder.

The Newsroom (dont on ne résiste pas à vous partager au passage cet extrait culte du premier épisode)

Créée par Aaron Sorkin (The Social Network, Steve Jobs) la série porte les marques reconnaissables du réalisateur américain : les dialogues à la mitraillette et un humour grinçant. Les trois saisons nous plonge dans le quotidien d’une chaîne de télévisions américaine et reprend, vous vous en rendez compte après quelques épisodes, de réelles actualités quotidiennes : on hurle devant son écran quand toute l’équipe refuse pendant plusieurs épisodes de prendre au sérieux le mouvement Occupy Wall Street (quand on sait avec le recul toute l’importance de ces manifestations aux Etats-Unis et dans le monde). On rit avec cette rédaction, on pleure avec eux, on les observe manoeuvrer leurs carrières, leurs vies privées, la relation aux sources, au off, au breaking news…

The Newsreader

A quoi ressemblait la TV en Australie dans les années 80 ? Il va falloir regarder The Newsreader pour avoir la réponse. On y voit une rédaction confrontée à la chute de ses audiences, qui se cherche, entre fait divers et grand reportage. On assiste aux débuts (désastreux) Dale Jennings et on se rappelle que tout le monde un jour a complètement raté un direct. Et bien sûr on se prend de passion pour les paysages autraliens.

Films

Les hommes du président (1976)

On ne présente plus ce grand classique, mais si jamais vous vouliez un rappel : Les Hommes du Président relate l’enquête de deux journalistes, Bob Woodward et Carl Bernstein, autour du scandale du Watergate.
She Said (2023)
« Un film d’enquête percutant, qui revient sur l’affaire Weinstein en se focalisant sur les témoignages des victimes d’un prédateur sexuel. » (Télérama)
Scandale (2019)
« L’affaire de harcèlement qui secoua Fox News, chaîne conservatrice et machine à broyer les femmes. (…) L’été 2016, le tout-puissant patron de la chaîne américaine conservatrice et populaire Fox News est tombé de son trône en une quinzaine de jours, après qu’une ancienne présentatrice vedette, limogée, l’a accusé de harcèlement sexuel, entraînant d’autres révélations. C’est toute une culture d’entreprise qui se retrouvait mise en question, en crise, au ban. » (Télérama)
Spotlight (2015)
« Une équipe de journalistes d’investigation, baptisée ‘Spotlight’, a enquêté pendant 12 mois sur des suspicions d’abus sexuels au sein d’une des institutions les plus anciennes et les plus respectées au monde. L’enquête révèlera que L’Eglise Catholique a protégé pendant des décennies les personnalités religieuses, juridiques et politiques les plus en vue de Boston, et déclenchera par la suite une vague de révélations dans le monde entier. » (aVoiraLire)
Night call (2014)
« Branché sur les fréquences radios de la police, Lou parcourt Los Angeles la nuit à la recherche d’images choc qu’il vend à prix d’or aux chaînes de TV locales. » (aVoiraLire)
Zodiac (2007)
L’histoire vraie d’un tueur en série qui sévit dans les années 60 aux Etats-Unis, racontée par les journalistes destinataires de ses énigmatiques messages.
Pentagon Papers (2017)
« Première femme directrice de la publication d’un grand journal américain, le Washington Post, Katharine Graham s’associe à son rédacteur en chef Ben Bradlee pour dévoiler un scandale d’État monumental et combler son retard par rapport au New York Times qui mène ses propres investigations. Ces révélations concernent les manœuvres de quatre présidents américains, sur une trentaine d’années, destinées à étouffer des affaires très sensibles… Au péril de leur carrière et de leur liberté, Katharine et Ben vont devoir surmonter tout ce qui les sépare pour révéler au grand jour des secrets longtemps enfouis… » (aVoiraLire)

Ecole Universitaire de Journalisme de Bruxelles - ULB © 2023