Communales 2018 : la montée de la liste bilingue Kraainem-Unie

18-10-2018   Magazine
Par Houget Margot

La liste citoyenne bilingue Kraainem-Unie emmenée par Bertrand Waucquez, a connu un résultat historique lors des élections communales, dimanche 14 octobre, dans la commune de Kraainem.

Terminées les tensions linguistiques entre francophones et néerlandophones, et place à une initiative bilingue. Dimanche 14 octobre, la liste de Bertrand Waucquez, Kraainem-Unie arrive en seconde position et récolte 32,5 % des voix lors des élections communales à Kraainem.

Commune à facilités 

Kraainem est une commune un peu particulière appelée : commune à facilités. On en compte six au total en périphérie bruxelloise. Des listes bilingues se sont proposées pour administrer ce type de communes dont celle de Bertrand Waucquez.

Concilier deux communautés

Kraainem-Unie est une union de francophones et de néerlandophones qui souhaite donner la priorité aux citoyens et tenter de réduire ainsi les conflits linguistiques. Bertrand Waucquez propose donc des projets multiculturels concrets pour la commune. « Il y a une maison de la culture francophone et une maison de la culture néerlandophone qui sont deux entités bien séparées. Pourquoi ne pas faire travailler les deux maisons en collaboration ?  », confie M. Waucquez. En plus d’être une liste bilingue, Kraainem-Unie regroupe majoritairement des bilingues français, néerlandais, et même des multilingues.

Les citoyens en première place

« L’important, ce sont les citoyens et leur commune, raison pour laquelle il faut défendre le système des facilités puisque c’est un facteur de stabilité. Une de nos priorités est d’améliorer les infrastructures et notamment l’état des pistes cyclables et des trottoirs  », annonce M. Waucquez. L’initiative citoyenne souhaite garder une certaine indépendance vis-à-vis des partis traditionnels et améliorer la transparence des décisions prises à la commune. Kraainem-Unie propose d’ailleurs d’enregistrer les séances du conseil communal.

Teal Light
Infogram

Ecole Universitaire de Journalisme de Bruxelles - ULB © 2020