Des faux fruits dans nos produits

04-02-2016   Décodage
Tout le monde connaît cette impression de manger sain lorsque l’on déguste un yaourt, un biscuit aux fruits ou un lait à la fraise. Cependant, Test Achats dénonce la réelle et faible teneur en fruits de ces produits.

Ces produits contiennent-ils réellement des fruits ? Crédits photo : Eloïse Speleers

Zéro fruit dans les yaourts pour enfants Danonino. C’est ce qu’a découvert Test Achats. L’association a effectué une analyse de 120 produits alimentaires, dit selon leur fabricant, composés de fruits. L’enquête révèle qu’en réalité ces denrées n’en contiennent que très peu, voir pas du tout. De nombreux produits prétendent contenir des fruits mais sont composés essentiellement d’arômes ou de composés. Ceux-ci coutent bien évidemment moins cher que de vrais fruits. D’autres produits utilisent des fruits meilleurs marchés à la place des fruits exotiques présentés sur leur emballage. Selon Test Achats, l’industrie alimentaire affiche abusivement des fruits sur ses produits pour donner une image plus saine à ses produits.  

Une loi en faveur des étiquettes

D’après la loi, un ingrédient, en l’occurrence les fruits, peut apparaître sur l’emballage à condition que le pourcentage de ce fruit est indiqué dans la liste des ingrédients. « Les fabricants alimentaires interprètent cette règle à leur avantage en ajoutant à la recette des quantités minimes de jus ou de purée de fruits », estime l’association.

Pour Test Achats, ces étiquettes induisent le consommateur en erreur. L’association s’appuie sur un arrêt de la Cour Européenne de Justice. Celui-ci stipule «  qu’une étiquette peut être trompeuse même si la liste des ingrédients est clair et correcte ». Test Achats a donc décidé de porte plainte au SPF Économie contre 7 produits bien connus du public.

Danone veut plaire aux enfants

« Danonino est avant tout un produit laitier qui apporte calcium et vitamine D dont les enfants ont besoin pour leur croissance. Ceux-ci  ne sont généralement pas amateurs de produits « natures » ou avec morceaux de fruits », se défend Danone, producteur des yaourts pour enfants. La responsable communication, Annekatrien De Smedt, déclare également : « La façon dont nous représentons le goût du produit sur l’emballage via des dessins ou images de fruits stylisées est une pratique générale du secteur alimentaire (yaourts, sauces tartinables, boissons…) ; il n’y a pas de règles en ce qui concerne la représentation des fruits et des arômes sur les emballages ».

Capture d’écran du post Facebook de Test Achats annonçant leur enquête. Cliquez pour afficher

Ecole Universitaire de Journalisme de Bruxelles - ULB © 2020